L’archevêque de Kinshasa remercie les Missionnaires Oblats à l’occasion des 50 ans d’existence de la paroisse saint Philippe

Le dimanche 9 décembre, Mgr Fridolin Ambongo a entamé par la paroisse saint Philippe des tournées pastorales en dehors de la paroisse cathédrale. L’honneur est revenu à saint Philippe qui célébrait ses cinquante ans d’existence. La paroisse a été fondée en 1968 par le missionnaire de Scheut Frédéric Etsou, futur archevêque de Kinshasa, alors vicaire à la paroisse saint François de Sales de Kintambo. Le père Léon Iwele a été le premier curé oblat, arrivé à saint Philippe en 1989. L’archevêque de Kinshasa a remercié les Oblats pour le service rendu depuis lors dans le quartier Camp Luka “réputé difficile”, selon l’archevêque, qui a demandé au curé de la paroisse, le père Odilon Ilondo, de transmettre sa gratitude au supérieur provincial.

 

  

Des Oblats ont concélébré durant cette messe du jubilé d’or. Ce sont, notamment, Monseigneur Louis Mbwol, évêque émérite d’Idiofa, et le père Blaise Phola, vicaire provincial.

Mgr Ambongo a félicité la communauté paroissiale pour la foi et les oeuvres accomplies au nom de la foi. “Je viens chez vous comme le prophète Baruc,  qui annonce l’espérance”, a-t-il dit. Il y a la misère et toute la crise sociale du pays, mais ceux qui se fient à la Parole de Dieu seront dans la joie, a-t-il promis. Et il a invité tous et chacun à un examen de conscience pour rendre grâce à Dieu pour le bien accompli en cinquante ans et chercher à se convertir pour quitter le mauvais comportement.

L’archevêque de Kinshasa a aussi mis en garde contre les faux prophètes, qui, par exemple, circulent ces jours-ci avec de fausses promesses électorales. Le vote, c’est d’abord pour votre bien, pour le bien commun, utilisez-le en toute conscience devant Dieu, a-t-il exhorté.

   

Saint Philippe a grandi, en âge et dans la foi, a rassuré le père curé dans son allocution à la fin de la messe. Il a donné des statistiques sur les sacrements du baptême et du mariage, notamment. La paroisse a déjà donné à l’Eglise quatorze prêtres, diocésains et religieux, et sept religieuses. L’un des quatorze, monsieur l’abbé Bruno Kabangu, a pris la parole au nom de tous pour remercier l’archevêque et le féliciter.

Le curé a remercié toute la communauté paroissiale qui se prend en charge dans la réalisation de diverses oeuvres. Il a, en particulier, présenté à l’assemblée monsieur Simon Kidilu, premier jeune acolyte de la paroisse, qui accompagnait le père Frédéric Etsou.

 

 

 

 

A l’occasion de ce jubilé d’or, l’archevêque de Kinshasa a béni le nouveau tabernacle de l’église saint Philippe et la nouvelle grotte mariale.

L’archevêque a aussi transmis au curé de la paroisse le brevet de bénédiction reçu du Saint-Père François.