Session de formation en leadership pour supérieurs de communautés et curés

A Kikwit, dans la province du Kwilu, une trentaine de missionnaires oblats de Marie Immaculée, supérieurs de communautés et curés de paroisses, ont suivi, du 8 au 12 janvier, une session de formation sur le leadership. Ils sont venus des diocèses de Kikwit et d’Idiofa et de l’archidiocèse de Kinshasa. 

Autour de leur supérieur provincial, le père Joseph Ntumba, ils ont suivi les enseignements dispensés par leur confrère congolais, le père Constant Kienge-Kienge, venu de l’administration générale à Rome. Il a défendu récemment une thèse de doctorat sur le chapitre général comme organe de protection du charisme d’un institut religieux. Cette thèse, a-t-il révélé, vise le renouvellement de chacun dans la mission charismatique de son institut.

Le thème de la session était : Etre responsable religieux dans le contexte socio-religieux en crise. Devenir supérieur religieux, leader de la communauté locale.

Le père Kienge-Kienge a invité les supérieurs religieux à devenir des leaders dans leurs communautés en vue de la réalisation de leur mission. Ensemble, en carrefours et en plénières, les participants ont d’abord analysé la société pour y reconnaître les pièges du valoir, du pouvoir, de la liberté et de l’autonomie. Ils ont ensuite contemplé Jésus-Christ, modèle à imiter par tout supérieur religieux dans ses points forts.

Les participants ont aussi considéré les enseignements de l’Eglise à travers le droit canonique. Les missionnaires oblats ont aussi relu des articles de leurs Constitutions et Règles. Et ils ont analysé des cas concrets concernant l’élaboration de projets communautaires, la protection des mineurs et la gestion des conflits.

La session de Kikwit a abouti à l’élaboration d’un vade-mecum à l’usage des supérieurs

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*