70 ans des Coopératrices Oblates Missionnaires de l’Immaculée (COMI)

Le samedi 18 décembre, les soixante-dix ans d’existence de l’institut séculier des Coopératrices Oblates Missionnaires de l’Immaculée (C.O.M.I.) ont rassemblé quelques membres de la famille mazenodienne. Dans la maison de la délégation de la RDC, le supérieur provincial des Missionnaires oblats, le père Joseph Ntumba a présidé une concélébration eucharistique pour célébrer aussi les vingt ans de la reconnaissance pontificale de l’institut.

Le père Ntumba a rappelé l’histoire depuis la fondation par le missionnaire oblat de Marie Immaculée italien Gaetano Liuzzo, qui avait rassemblé un groupe d’associées laïques oblates, membres de l’Association Missionnaire de Marie Immaculée (A.M.M.i.). Il a rappelé que leur fondateur leur avait transmis le charisme de saint Eugène de Mazenod. Que les C.O.M.I. du Congo n’oublient pas leur idéal maintenant qu’elles sont appelées à faire épanouir l’institut en partant de leur propre expérience congolaise. Que chaque membre entretienne la connexion intime avec le Christ de sorte à n’avoir besoin d’aucun autre lien.

Que les C.O.M.I. de la RD Congo cultivent aussi l’unité autour de leur nouvelle supérieure déléguée, Liliane Munoko, qui succède à Joséphine Kikata.

En effet, la nouvelle déléguée est entrée en fonction le 18 décembre. Après l’homélie du supérieur provincial des Oblats, le père oblat Clément Fiyungu a lu et traduit de l’italien la lettre de nomination venue de la présidente de l’institut séculier, Ileana Chinnici.

Liliane Munoko a alors fait la profession de foi exigée des nouveaux responsables dans l’Eglise. Elle a récité le symbole des apôtres en commençant par “Moi, Liliane Munoko”.