Bénédiction de la chapelle restaurée de Ndjili-Brasserie

Le samedi 25 juin, Mgr Louis Mbwol, oblat, évêque émérite d’Idiofa, a béni la chapelle restaurée de la communauté saint Joseph de la ferme de Ndjili-Brasserie, dans la commune de Mont-Ngafula/Kinshasa.

Le supérieur provincial, Joseph Ntumba, a présidé la messe à laquelle ont participé des confrères de la communauté locale mais aussi de la maison provinciale et du scolasticat saint Eugène de Mazenod. Des amis et voisins aussi, dont des membres de la fraternité sainte famille fondée par le père oblat Benoît Kabongo, d’heureuse mémoire.

Joseph Ntumba était parmi les trois premiers habitants de la communauté en septembre 1998, avec le scolastique Romain Bomashi et le supérieur, le père Gérard Delbeke. La communauté de la ferme avait la chapelle en paille, pour la fraîcheur. Le toit est encore visible comme vestige. Aujourd’hui, la chapelle a été restaurée et bénie.

Le père Ntumba a rappelé le mot-testament du père Gérard Delbeke, vétéran missionnaire, rentré récemment en Belgique : être dans la chapelle même quand on n’en a pas envie. C’est le secret de la fidélité et de la persévérance.

La chapelle est lieu de rencontre, de communion et de recherche du Seigneur. Le 25 juin, c’était la fête du Coeur immaculé de Marie. Le supérieur provincial a interpellé les Oblats à retrouver le temps nécessaire pour l’eucharistie et pour l’oraison dans la chapelle, devant le saint-sacrement, comme l’exigeait saint Eugène de Mazenod. Le fondateur des Oblats pensait rencontrer tous ses enfants à travers l’oraison devant le saint-sacrement.

Après un repas partagé sous les arbres, Joseph Ntumba a fait connaître la concession de la ferme à quelques confrères.