Clôture de la session sur les abus sur mineurs et personnes vulnérables

Comme à l’ouverture des travaux, c’est le supérieur provincial des Missionnaires oblats en RDC, le père Joseph Ntumba, qui a prononcé la formule de clôture, le vendredi 17 décembre dans la salle des conférences de la maison d’accueil saint Eloi de Kinshasa-Barumbu.

Le père Joseph Ntumba a ensuite remis un brevet à chaque participant, qui a reçu ensuite un kit des mains du vicaire provincial, le père Blaise Pola. Les deux pères formateurs, Constant Kienge-Kienge et Thomas Bang ont apprêté ainsi les textes des modules de formation. Il y ont ajouté d’autres documents qui serviront à ceux qui viennent d’être formés pour remplir leur tâche de formateurs. La formation est ainsi prévue en cascade.

Ils sont venus de Kinshasa, de Kikwit, d’Idiofa et d’Angola. De Kinshasa, il y avait des associés laïcs des missionnaires oblats et des membres de deux organisations non-gouvernementales déjà engagées dans le même domaine de la protection des personnes vulnérables.

Le père Thomas Bang a martelé sur le fait que la formation vise avant tout la prévention des abus et qu’elle s’étend dans bien des domaines autres que les abus sexuels.

Les participants ont dit toute leur gratitude d’avoir bénéficié d’une formation qui leur a ouvert les yeux d’abord sur eux-mêmes puis sur leur entourage de vie le plus immédiat avant la société plus globale. Tous ont pris l’engagement de poursuivre le travail de formation, de rayonnement dans leurs milieux. Ils ont souhaité être davantage outillés et même voir inviter, à une prochaine occasion, plus de monde encore.