Clôture de l’année pour la pastorale des vocations oblates à Kinshasa

Dimanche le 09 mai 2021, le staff de la pastorale des vocations oblates à Kinshasa (PASVOCAKIN) a procédé à la clôture de l’année pastorale 2020-2021, ouverte depuis le dimanche 08 novembre 2020. La cérémonie a eu lieu au scolasticat saint Eugène de Mazenod, situé sur l’avenue Kasa-Vubu, no 3145, dans la commune de Kitambo.

Tout a commencé à 08h30 par la messe présidée par le Père Honoré KANDE, missionnaire oblat de Marie Immaculée et responsable de la PASVOCAKIN, dans la chapelle du scolasticat. Une vingtaine d’autres Oblats, prêtres, frères et scolastiques ont pris part à cette célébration eucharistique. Avant la bénédiction finale, le révérend père Honoré a saisi l’occasion pour rendre grâce à Dieu, lui qui ne cesse d’appeler de nombreux jeunes à le servir dans l’Eglise à travers l’idéal de saint Eugène de Mazenod. Ensuite, il a remercié les 10 frères scolastiques qui travaillent avec lui dans cette pastorale pour leur engagement et pour de nombreux sacrifices consentis au courant de l’année. Enfin, il a félicité les aspirants pour leur persévérance : malgré les contraintes de la formation, ils ont tenu jusqu’à la fin de l’année.  

Après la messe, les aspirants, accompagnés des frères scolastiques membres de la PASVOCAKIN, se sont retrouvés dans la salle polyvalente pour la suite du programme. Cette deuxième étape a été dirigée par le frère Joseph MUKONGO, vice-responsable du groupe. Dans son allocution, le frère Joseph a commencé par remercier le père Honoré pour son sens de collaboration, tout en lui présentant, au nom du groupe, les souhaits à l’occasion de son cinquième anniversaire de sacerdoce. Il a poursuivi son discours par présenter les statistiques de l’année. Il a précisé à cet effet qu’en la date du 10 janvier 2021, date limite du recrutement, la PASVOCAKIN a enregistré 48 aspirants pour l’année 2020-2021, dont 28 en première année d’aspirantat, 17 en deuxième et 3 en troisième. Ces candidats, dont la tranche d’âge varie entre 14 et 30 ans, proviennent de huit provinces de la République Démocratique du Congo : Kasai central, Kongo-central, Kwilu, Kwango, Mayi-Ndombe, Tshopo, Mongala et Kinshasa. Parmi eux, il y a des licenciés, des gradués, des diplômés d’Etat, des étudiants en graduat et en licence ainsi que des élèves de troisième en sixième des Humanités.

Le frère Joseph a ensuite rappelé les grands moments de l’année, notamment le test d’évaluation qui a eu lieu le 11 avril 2021. Après cette rétrospective, il a annoncé le programme de la session de discernement pour les candidats diplômés de la deuxième et troisième année, qui ont satisfait au test d’avril. Cette session se tiendra du 19 au 21 du mois en cours, à la Maison d’accueil des sœurs des Pauvres de Bergame dans la commune de Mont-Ngafula. Puis, au nom du Père Honoré KANDE, du Père Pascal SOKI, directeur provincial des vocations, et en son nom propre, le frère Joseph a souhaité à tous de bonnes vacances. A ce mot, il a déclaré close l’année pastorale 2020-2021 pour la PASVOCAKIN et a invité les participants à se rendre sous le grand manguier à l’entrée du scolasticat pour un moment de convivialité. C’est là que les échanges fraternels ont continué en petits groupes de cinq à six personnes par table, sous le rythme de la musique congolaise.

Avant la prière finale présidée par le frère Joseph, diacre, ce dernier a remis à chaque candidat une enveloppe bien fermée dans laquelle est signifiée la décision du staff : soit une invitation à la session de discernement, soit une invitation à poursuivre la formation l’année prochaine, soit une réorientation pour ceux qui n’ont pas répondu aux critères d’évaluation de la PASVOCAKIN. C’est dans cette fièvre que tous se sont dirigés en face du bâtiment administratif de l’Université de Mazenod pour des photos de famille en souvenir de la journée. 

Joseph Mukongo