Dominique Ndjoko, curé à Sainte Foy-lès-Lyon depuis le 9 septembre

Je suis curé à Sainte Foy-lès-Lyon et j’ai 3 églises qui étaient il y a 3 ans encore des paroisses distinctes. Maintenant il s’agit d’une seule paroisse de Sainte-Foy-lès-Lyon avec ses 3 églises ou clochers: saint Luc, sainte Thérèse et sainte Foy. Après avoir été curé à Orly (Diocèse de Créteil) en banlieue parisienne pendant 4 ans, j’ai eu une nouvelle nomination pour le diocèse de Lyon. C’est la première fois qu’un oblat est nommé curé dans cette grosse paroisse.

 Il y a eu 10 oblats prêtres et un prêtre diocésain et le Vicaire général du diocèse (qui m’a installé) à l’autel. Il y avait aussi la présence d’Adelin Nsangumpamba qui est à Lyon pour la formation au Centre spirituel Le Châtelard des Jésuites. Dans la commune de Sainte-Foy-lès-Lyon, il y a une communauté oblate à Chavril et suis de cette communauté. La maison provinciale est à Trion à 20 minutes de marche de Chavril.  J’ai mon appartement à la paroisse et j’ai aussi une chambre à Chavril.

 

Le nouveau curé renseigne que sa nouvelle paroisse défraie la chronique depuis quelque temps. Un ancien prêtre de la paroisse a été accusé d’abus sexuels sur mineurs, et un procès doit encore se tenir en janvier prochain contre le cardinal Barbarin, accusé “de n’avoir pas écarté à temps l’abuseur”.