Profanation dans l’église de la paroisse saint Kizito de Panu (Idiofa)

Ce mardi 19 mars 2022,  deuxième jour dans l’octave de Pâques, la paroisse saint Kizito de Panu-cité (Diocèse d’Idiofa) s’est réveillée avec une triste nouvelle : le tabernacle n’était pas à son lieu habituel.
En effet, madame Léontine Ebwambe, une paroissienne qui venait à la messe, a trouvé la porte centrale de l’église ouverte. A son entrée, elle voit le tabernacle déposé au fond de l’église, sur le pavement. Elle court alerter l’aspirant Christian Songisa, qui, à son tour, en parle au curé de la paroisse. Ce dernier va vite pour faire le constat et prendre des photos.
 
Le saint sacrement n’est pas profané, le tabernacle a été déplacé de son lieu habituel, il est déposé au fond de l’église.
 
La messe matinale s’est déroulée normalement jusqu’à la fin. Aucun autre dégât  n’a été constaté jusqu’ici. Les autorités ecclésiastiques compétentes sont alertées.
Par son chancelier, l’évêque d’Idiofa, Mgr José Moko, nous adresse sa bénédiction apostolique et autorise à remettre le tabernacle en place puisque celui-ci n’a pas été ouvert.
Pour le moment, nous cherchons à renforcer les mesures de sécurité à la porte centrale de l’église. Il faut dire que dans le passé, la statue de la Vierge Marie avait déjà été profanée dans cette paroisse.
 
Que Jésus ressuscité nous apporte paix et joie et que sa lumière brille sur les ennemis de la foi catholique.
 
Père Don-Bosco Mikwa, omi
Curé de la paroisse Saint Kizito
Panu cité/Diocèse d’Idiofa