Vivre heureux comme jeunes prêtres oblats

Du 4 au 5 janvier, ils étaient une vingtaine de missionnaires oblats de Marie Immaculée, ordonnés prêtres entre 2013 et 2021. Venus d’Angola, d’Opala, de Kikwit, d’Idiofa et de Kinshasa, ils se sont retirés en session de formation continue dans la maison d’accueil du postulat des Soeurs des pauvres de Bergame à Kinshasa. Le vicaire provincial, le père Blaise Phola, les a entretenus pour leur donner l’occasion de partager en ateliers et en plénière sur leurs expériences de vie et de ministère.

Comment sont-ils perçus et comment se perçoivent-ils comme religieux et prêtres dans une identité qui les différencie, par exemple, des prêtres diocésains ? Une telle question en a suscité d’autres portant, notamment, sur leur capacité et leur disponibilité pour se rendre mutuellement heureux dans les communautés locales.

Des questions ont concerné ainsi la mise en commun des biens inhérente aux voeux de pauvreté et d’obéissance.

Les jeunes oblats ont partagé sur leur vocation à la sainteté dans les modes concrets d’épanouissement personnel et communautaire.